Avertir le modérateur

20/12/2010

Contre le sida, le KwaZulu Natal (KZN) fait circoncire les hommes

100_3551.JPGLa province sud-africaine la plus affectée par le sida a lancé un programme pour circoncire 2,5 millions de personnes d'ici 2014 dans l'espoir de ralentir la propagation du virus VIH. Cette campagne de circoncision de masse a été lancée en Avril. Elle a lieu dans les hôpitaux, dans les universités et même dans les prisons.

L'an dernier, les autorités du KwaZulu-Natal ont réintroduit la pratique de la circoncision dans la région, où le taux de prévalence du sida frôle les 16% de la population. Ce programme de circoncision de masse a été inauguré suite à un appel du roi Zoulou Goodwill Zwelithini pour  une reprise de la circoncision traditionnelle des hommes pour aider à réduire  les infections au VIH.

Plus de 17.000 hommes ont été circoncis dans le KZN depuis le lancement de l'opération. Selon le Dr Khan Zahid, responsable du département  de la chirurgie à l’hôpital Stanger dans la province du KwaZulu-Natal, la circoncision réduirait les chances de contracter le virus. « Nous pensons qu’avec la circoncision et l’éducation, les problèmes liés au VIH diminueront dans notre pays » dit-il.

La circoncision, une pratique rituelle zouloue

Les Zoulous, la principale ethnie sud-africaine, pratiquaient la circoncision rituelle jusqu'au début du 19e siècle. Le légendaire roi Shaka avait alors décidé d'y mettre un terme parce qu'elle le privait pendant des mois des jeunes hommes nécessaires à la constitution de son armée.

Selon plusieurs études, la circoncision d'hommes non infectés par le virus du sida divise au moins par deux leurs chances de contracter le virus du sida. Jeudi, 59 hommes s’étaient inscris pour subir l’opération à l’hôpital de Stanger. « Je veux me faire circoncire pour être plus fort et pour ne pas contracter de MST », déclare Zikhali, 24 ans.

Depuis 2007, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande d'inclure la circoncision parmi les stratégies de prévention du sida afin de limiter la transmission du VIH par une femme à un homme.

Même si cette campagne est prometteuse, elle suscite quelques inquiétudes. Beaucoup d’ONG et d’experts craignent que le message soit mal compris par les patients. Thami par exemple, nous a avoué après sa circoncision de jeudi, qu’il ne portera plus de préservatif avec sa partenaire. Zikhali quant à lui, a affirmé qu’il continuera à porter des préservatifs mais pas avec sa « vraie » petite-amie.

L'Afrique du Sud est le pays le plus touché au monde par le sida avec 5,7 millions de personnes infectées par le virus, soit près de 12% de la population.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu