Avertir le modérateur

19/03/2010

La légalisation de la prostitution pour la Coupe du Monde fait débat

 

photo[1].jpg2010 devait être leur année à elles aussi, les prostituées sud africaines pensaient enfin pouvoir acquérir un statut dans la société mais il n’en sera rien. La prostitution demeure une activité illégale en Afrique du Sud et le restera, a priori.

Le débat qui s’était installé il y a plus de deux ans sur l’éventuelle légalisation de la prostitution pendant la Coupe du Monde a suscité beaucoup d’espoir chez ces jeunes femmes abusées de tous.

 

Angela, 24 ans, est une prostituée de Durban, elle a commencé cette activité à l’âge de 19 ans, parce qu’elle n’avait pas le choix. Avec une mère décédée du Sida et un père alcoolique, Angela a dû s’occuper de ses deux sœurs et de son fils.

La prostitution lui a été montrée par une amie de la famille, elle aussi morte du Sida.  Pour Angela,  la légalisation de la prostitution aurait été une aubaine, elle aurait au moins mis fin à son éternelle peur de la police.

« La police ne fait rien pour nous, au contraire, ils nous chassent, ils nous battent, ils prennent notre argent et nous abusent. J’ai peur, moi, je prends des risques tous les soirs, je monte dans des voitures avec des gens que je ne connais pas, je ne sais pas où ils vont m’emmener ni ce qu’ils vont me faire » dit Angela en sanglotant.

 

Des risques, elle en prend Angela, lorsqu’elle accepte de ne pas utiliser de préservatifs quand un client lui propose de la payer 300 rands. Son dernier test VIH remonte à cinq ans lorsqu’elle avait commencé à se prostituer, depuis elle n’en a pas refait.

«  J’ai trop peur des résultats » dit-elle.

 

Avec plus de 5 millions de personnes infectées par le virus du Sida, l’Afrique du Sud est le pays le plus touché par la maladie. Des statistiques qui valent d’arguments pour les opposants à la légalisation de la prostitution comme Tex Collins,  le porte-parole du parti l’Alliance démocrate à Durban. Pour lui, légaliser la prostitution serait comme encourager à la propagation du virus du Sida.

 

Une vision que les ONG ne partagent pas, pour elles, la légalisation de la prostitution permettrait un meilleur contrôle de cette activité et par la même occasion de la propagation des maladies sexuellement transmissibles. « Le problème à l’heure actuelle est que les prostituées n’osent pas aller dans les centres médicaux pour se faire dépister ou pour demander des préservatifs, explique Dinesh Singh de l’ONG Open Door. En tant que prostituées et comme c’est une activité illégale, elles ne sont pas traitées avec la dignité et le respect qui leur ai dû ».

 

Bien qu’elle soit illégale la prostitution et les dérives qui l’entourent : trafic d’être humains et abus de tous genres, sont bel et bien des réalités, mais sur lesquelles le gouvernement sud africain préfère fermer les yeux.

 

 

17/03/2010

Les Mambas attaquent

   Trois personnes ont été mordues par des serpents black ou green mambas en l’espace de deux semaines dans la province du KwaZulu Natal. Les trois fois les personnes ont survécues.

La dernière victime, Thomas Ncube, est âgé de 39 ans, a été attaquée hier,  il a réussi à parcourir 3km pour trouver de l’aide, après avoir été mordu. Le green mamba qui a l’a attaqué à trois reprises se trouvait dans l’herbe, se rendant à la plage Thomas avait décidé de prendre un raccourci.

 

Il y a cinq jours c’est un ouvrier agricole qui se faisait attaquer par un black mamba sur lequel il avait roulé avec son tracteur. Le serpent à réagit en mordant l’homme trois fois à l’épaule, heureusement pour lui sa veste de travail l’a protégée de l’injection du venin.

 

Deux semaines auparavant c’est une touriste russe qui a été la victime d’un green mamba au nord de Durban. Ce dernier s’en est pris à la femme alors qu’elle traversait la rue, l’agressivité du serpent était due au fait qu’une voiture lui avait roulé dessus.

 

Selon les experts, les mouvements de serpents sont plus fréquents à cette période de l’année (mars- avril) Les mambas sont les serpents les plus venimeux d'Afrique.

 

 

 

16/03/2010

Foot, Sexe & … Sida !

capote_1264184036.jpgL’Afrique du Sud en appelle au monde entier pour faire le stock de préservatifs pour la Coupe du Monde de football qui commencera le 11 juin 2010. Le Royaume Uni s’est engagé à envoyer 42 millions de préservatifs en Afrique du Sud.

Le gouvernement estime les besoins de préservatifs à un milliard. Dans ce pays où plus de 10 % de la population est atteinte du VIH les craintes sont là.

450 000 visiteurs sont attendus pour l’événement dans le pays et selon les autorités parmi eux devraient se trouver pas moins de 40 000 prostituées.

Autant dire que le mondial risque d’être chaud !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu