Avertir le modérateur

13/01/2011

Cricket, Bollywood et bunny chow

LPJ1.JPGLa ville de Durban, que l’on pourrait appeler « little India », a accueilli, dimanche 9 janvier un match de cricket opposant l’Afrique du Sud à l’Inde. Ce match qui avait pour occasion de célébrer les 150 ans de l’arrivée des travailleurs indiens en Afrique du Sud a été suivi d’un grand concert Bollywood.

Un terrain de football transformé en terrain de cricket

Quoi de mieux qu’un match de cricket pour rendre hommage aux travailleurs indiens venus en Afrique du Sud, il y a 150 ans. Le cricket, sport national indien, a rassemblé le 9 Janvier, au stade Moses Mabhida à Durban, 50 000 spectateurs. Une renaissance pour ce stade construit pour la Coupe du Monde et qui n’avait jusque là pas encore accueilli d’événements majeurs. Pour recevoir ce match de cricket, le stade a dû obtenir une dérogation spéciale car la taille d’un terrain de football est beaucoup plus petite que celle d’un terrain de cricket. L’ambiance de la ville avait des airs de Coupe du Monde. Le match qui opposait l’Afrique du Sud à l’Inde s’est soldé par une victoire de l’équipe indienne. Beaucoup de supporters sont venus rendre hommage au joueur sud africain Makhya Ntini, qui jouait son dernier match en tant que membre des Proteas (l’équipe de cricket sud africaine).

Célébration de l’amitié indo- sud africaine

Ce match de cricket était surtout l’occasion de célébrer l’arrivée des indiens en Afrique du Sud en 1860. La communauté indienne représente environ 2,6% de la population sud africaine, dont 800.000 membres dans la seule ville de Durban. Ses premiers représentants ont débarqué il y a 150 ans pour travailler dans les champs de canne à sucre du sud-est du pays. Ces migrants indiens en s’implantant ont peu à peu imprégné la culture sud africaine. Le bunny chow, pain rempli de curry indien, détrône les fast foods et sur les plages de Durban et est la principale spécialité culinaire de la ville portuaire.

Lors du match qui opposait les deux pays, les indiens sud africains n’ont pas eu le cœur qui balance, ils étaient tous derrière l’Afrique du Sud. Gulshan, 24 ans, est sud africaine d’origine indienne de troisième génération, pour elle il n’était pas question de supporte l’Inde.

Une fois le match terminé, Indiens d’Inde et d’Afrique du Sud sont redevenus frères et sœurs pour danser sur les rythmes endiablés de Bollywood. Les stars indiennes telles que Priyanka Chopra, Shahid Kapoor, Mallika Arora ou encore Shahrukh Khan ont enflammé la scène du stade.

Le président sud africain, Jacob Zuma, qui a assisté à l’événement a déclaré que le 9 Janvier sera désormais « journée de l’amitié indo-sud africaine ». Il a comparé le combat de Ghandi pour l’indépendance de l’Inde à celui de Nelson Mandela.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu